Hommage aux victimes du Bataclan #PrayForParis

mercredi 18 novembre 2015

prayforparis

Depuis 4 jours, je flique twitter comme une folle, comme une malade, à peine levée. 
Je rafraîchis sans cesse en espérant que ces visages d’inconnus retrouvent leurs proches.


J’me suis attaché aux cheveux gris de l’une, au sourire à pleine dents de l’autre et à la barbichette du suivant, 
à ce petit couple à chaque fois heureux sur leurs différentes photos
je ne sais pourquoi, en 4 jours, ils sont devenus des connaissances, des copains, des proches

Ils sont devenus mon envie, mon espoir, mes prières

Je veux qu’ils fassent mentir ses terroristes. 
Je veux qu’ils leur fassent un beau pied de nez en restant en vie

Mais ça n’a pas été le cas. 
Les avis de recherches sont devenus des avis de décès
Cette poignée d’inconnus devenus si proches, ont alourdis le triste bilan
Alors on s’accroche à la dernière recherche, à cette vie si jeune, à cet espoir qui sera une petite victoire face à la haine
Cet espoir qui court, qui s’affole, qui galope et nous qui le suivons de très près. 
Mais on aura beau espérer, prier, la nouvelle tombe comme un couperet

C’est fini,
terminé, nos espoirs s’envolent comme leur courte vie fauchée par la stupidité

Au revoir Marion, au revoir Lola, au revoir Gilles, au revoir Marie & Mathias. 

Au revoir les copains. 


Laisser son p'tit bordel